Commentaire

Dans la théologie traditionnelle œcuménique signifie l'universalité, la catholicité, d'un concile de l'Église chrétienne dont l'enseignement est normatif pour toute la chrétienté. C'est le sens qui découle du grec oikoumenh: monde entier (Luc 2, 1), là où s'exerce l'autorité de Jésus (Mt 28, 18) et que les apôtres et ses successeurs sont appelés à partager (Mt 28, 19).

Le terme œcuménique employé pour qualifier le mouvement œcuménique a une autre acception. Il s'agit d'un ample mouvement convergent, des initiatives et actions organisées en faveur de l'unité des chrétiens conformément aux nécessités de différentes Églises chrétiennes. L'œcuménisme institutionnalisé est l'œuvre du XXe siècle, le moment central étant la création du Conseil Œcuménique des Églises (1948).

Trois dimensions fondamentales se retrouvent dans les exigences imposées au mouvement œcuménique:

- l'œcuménisme théologique ou doctrinalo-institutionnel est le dialogue entre les théologiens de différentes dénominations chrétiennes, entre les Églises, le chemin de l'œcuménisme étant le chemin de l'Église. Participent à ce mouvement tous ceux qui invoquent Dieu trine et confesse Jésus Christ comme Seigneur et Rédempteur;

- l'œcuménisme séculier, ne veut pas dire œcuménisme sécularisé, mais la collaboration de tous les chrétiens pour le bien du monde. "Ce que tu as fait ou n'as pas fait à l'un des plus petits des miens, c'est à moi que tu as fait ou que tu ne l'as pas fait.."

- l'œcuménisme spirituel, dimension essentielle du mouvement œcuménique signifie une transformation intérieure profonde, un renouveau de l'âme, un renoncement à soi en toute humilité, tendresse, générosité et sincère abnégation au service du semblable. Le chemin pour y parvenir est la prière.