Commentaire

Victor-Marie Hugo (1802-1885) est ce géant qui porte sur ses épaules le poids immense du romantisme français. Son œuvre (poésie lyrique, poésie épique, poésie satirique, théâtre, romans) reflète autant son existence et son expérience prolongées, que son siècle même. Il s'était flatté d'ailleurs d'être le miroir du monde entier, l'écho sonore des mille voix éparses dans l'univers:

"Tout souffle, tout rayon, ou propice ou fatal,

Fait reluire et vibrer mon âme de cristal,

Mon âme aux mille voix que le Dieu que j'adore

Mit au centre de tout comme un écho sonore".

La Légende des Siècles est une vaste épopée dont le héros n'est plus un Achille ou un Roland, mais bien l'Homme lui-même. C'est une œuvre immense à laquelle le poète a travaillé 40 ans. Les poèmes qui la composent, illustrent les différentes époques par lesquelles l'humanité a passé, depuis la Création, "depuis Eve, mère des hommes, jusqu'à la Révolution, mère des peuples": l'Antiquité biblique, l'Antiquité grecque et romaine, le christianisme, la chevalerie, l'islamisme, la Renaissance, la société moderne et même une vision grandiose de l'avenir. Ce n'est point l'œuvre d'un historien, mais celle d'un poète. L'histoire est agrandie et transformée par son imagination. Les héros de Hugo sont des géants au moral et même au physique. Romantique par excellence, Victor Hugo utilise une langue riche en images et antithèses. Il croit à la vertu expressive des mots, bien plus il croit à leur vie même: "car le mot, qu'on le sache, est un être vivant".