Commentaire

C'est le récit de la rencontre de Dieu et de Moïse dans le Sinaï. Moïse avait reconnu dans le Feu du Buisson un feu immatériel. C'est le moment d'une intensité extraordinaire, le moment de la révélation de l'identité de Dieu: "Je suis qui Je suis...Tu leur diras : JE SUIS m'a envoyé vers vous." Par ces paroles Dieu a fait à Moïse une révélation et, à travers Moïse, à toute l'humanité. Dieu révèle son Nom: JE SUIS, en hébreu le tétragramme, les quatre lettres YHWH, qu'aucun Israélite pieux ne devait prononcer. Ce Nom affirme la transcendance de Dieu et son existence infinie; Il est Autre que tout ce qui est connu des hommes. Il est Qui Il est. Il est avant tous les temps. Il reste au-delà de tout nom qui pourrait l'identifier, car il ne peut être défini. Dieu est incompréhensible, sans limites, sans fin, inexprimable, incompréhensible, invisible, inaccessible (Liturgie de saint Jean Chrysostome), tout en étant le Dieu révélé, manifesté, rencontré.

La Bible utilise le Feu comme symbole pour mieux illustrer cette théophanie. Il est un symbole qui indique aussi la présence de l'Esprit, Celui qui opère l'œuvre créatrice et vivifiante de Dieu.

Le Buisson ardent, cette réalité que Moïse a vue, est aussi l'annonce symbolique d'autres réalités à venir: le Buisson est la préfiguration de la Vierge Mère de Dieu qui a reçu en son sein le Feu de la divinité, sans être consumée par ce Feu. (Luc, 1, 26-38)