Remarques

1. Moïse - celui "sauvé des eaux", nom donné, par la fille du Pharaon, au petit de trois mois trouvé parmi les roseaux sur le bord du Nil et qu'elle recuillit et éleva comme son fils.

2. Montagne de Dieu - cf. Ex 4, 27; 18, 5; 24, 13; 1 R 19, 8. Ainsi qualifiée, soit parce que Dieu va s'y révéler à Moïse d'abord, puis à tout le peuple (Ex 19), soit parce que l'endroit était depuis toujours considéré comme un lieu saint.

3. L'ange du SEIGNEUR lui apparut dans une flamme de feu, du milieu du buisson - cette scène, où Moïse découvre le caractère sacré du lieu, évoque celle de Gn 28, 11-22, où Jacob fait la même expérience au sanctuaire de Béthel.

4. Moïse se voila la face, car il craignait de regarder Dieu - la rencontre de Dieu est vécue à la fois comme un risque effrayant dont l'homme fragile et pécheur veut se protéger et comme un événement de grâce qui appelle à une vie nouvelle (Gn 28, 17; 32,31; Ex 19, 21; 33, 20; Lv 16, 2; Nb 4, 20; Dt 5, 24-25; jg 6, 22-23; 13, 22; Es 6,5).

La même crainte frappe les témoins de la gloire de Jésus, manifestée par ses miracles, sa transfiguration ou sa Résurrection (Mt 17, 6; 28, 4; Mc 1, 27; 2, 12; 4, 41; 5, 15, 42; 6, 49-51; 16, 5-8; Lc 4, 36; 5, 8-9; 5, 26; 8, 25, 37. 56; 24, 5, 37).

5. "JE SUIS QUI JE SUIS." ... JE SUIS m'a envoyé vers vous."... Le SEIGNEUR, Dieu d'Abraham, Dieu d'Isaac, Dieu de Jacob, m'a envoyé vers vous. - c'est une explication doctrinale du nom qu'Israël donne à Dieu. Le nom YHWH est rattaché à une forme ancienne du verbe être, être agissant: hâwâh.

On peut comprendre aussi Je suis celui qui est et la Septante a donné ce sens, reprit dans la version roumaine de la Bible.

La forme "Je suis qui je serai" est utilisée dans certaines traductions, car en hébreu la forme verbale employée a valeur de présent autant que de futur. Cette forme veut affirmer aussi : Je suis là, avec vous, de la manière que vous verrez. C'est par l'histoire du salut des hommes que Dieu manifestera peu à peu qui Il est.