Commentaire

L'année liturgique byzantine est composée de trois cycles qui se compénètrent: un cycle hebdomadaire (huit séries de sept offices), un cycle annuel des fêtes mobiles (elles gravitent autour de la fête des Pâques et ont au centre exclusivement la personne du Christ, notre Sauveur) et un cycle annuel des fêtes fixes (qui commémorent les Saints). Le premier cycle est le cycle pascal ou christologique, le second le cycle des Ménées.

Suivant le fait que l'année liturgique orthodoxe a au centre la vie et l'activité rédemptrice du Christ, donc les Pâques, elle est divisée en trois périodes: la période du Triode (la période avant Pâques), la période du Pentécostaire (la période pascale) et la période de l'Octoèque (la période post-pascale).

La période du Triode couvre l'intervalle du Dimanche du Publicain et du Pharisien jusqu'au dimanche des Pâques. C'est le temps de la préparation pour la grande fête de la Résurrection. La semaine qui la précède est nommée la semaine de la Passion ou Grande semaine. Elle est toute entière une fête des mystères de la Passion du Sauveur. Les offices de ces 10 semaines sont contenus dans le livre nommé Triode pénitentiel.

Le temps du Pentécostaire commence avec le dimanche de Pâques et dure jusqu'au dimanche de la Toussaint (premier dimanche après la Pentecôte). Tous les offices de ces 8 semaines sont contenus dans le livre nommé Pentécostaire.

Le temps de l'Octoèque dure le reste de l'année. Cette période varie entre 40 et 26 semaines, suivant la date de Pâques. Octoèque signifie le "Livre des huit tons" et désigne particulièrement les offices dominicaux consacrés à la Résurrection du Christ et nommés anastasima.

À chaque jour de la semaine est rattaché le souvenir d'un mystère, d'un saint ou d'un groupe de saints. Le dimanche on fait la mémoire de la Résurrection du Sauveur (c'est une petite Pâque hebdomadaire) et de la Pentecôte. À ce souvenir on joint celui de la Mère de Dieu. Le lundi est consacré aux saints anges. Le mardi est dédié au Précurseur Saint Jean Baptiste. Le mercredi, le jour où se perpétra la trahison de Judas, est consacré à la Croix. Le jeudi est dédié aux Saints Apôtres et au grand thaumaturge Saint Nicolas, type du successeur des Apôtres. Le vendredi est sanctifié par le souvenir de la Vierge au pied de la Croix. Le samedi, le jour de la descente de Jésus-Christ aux enfers, on célèbre la mémoire de tous les saints et des fidèles défunts. À part cela, chaque jour de la semaine on commémore la Mère de Dieu et les Saints Martyrs.