Commentaire

Dans le saint, Dieu révèle toute sa transcendance; il apparaît comme différent du monde, comme plus profond du monde. La sainteté est le mystère lumineux et actif de la présence du Dieu transcendant, mystère éclairant et transformant, dit père Dumitru Stãniloae. La sainteté n'est pas l'attribut d'une réalité impersonnelle, car l'impersonnel n'a pas la profondeur du mystère. Elle est de l'ordre du mystère et ne peut être que l'attribut de Dieu en tant que personne transcendante. De là vient le caractère paradoxal de la sainteté - transcendance et communication, révélation.

La sainteté de Dieu apparaît comme l'envahissement de la conscience de l'homme par une instance suprême, transcendante, qui fait naître en nous une volonté de purification et une aspiration à plus de grandeur. Grâce à la lumière divine, l'intuition de l'indignité personnelle et l'extrême acuité de la conscience s'allient paradoxalement en face de la gloire de Dieu, gloire d'une conscience suprême qui peut éveiller la conscience. Pénétré par la sainteté de Dieu, l'homme devient buisson ardent, ou il se sent devant un homme saint comme en présence d'un buisson ardent.

Le saint obtient le "repos" en Dieu et il est le lieu de "repos" de Dieu: "Car Tu es Saint, notre Dieu, et dans les saints Tu reposes". Le "repos" de Dieu dans les saints est un fait permanent et clair à la conscience. L'homme dans lequel Dieu repose et qui repose en Dieu doit refléter l'infini de la lumière consciente de Dieu; l'infini de Dieu devient propre à l'homme, par la grâce. C'est la déification de l'homme en Dieu, dans l'Esprit Saint, l'Esprit de lumière. L'homme possède la capacité d'avoir en lui d'une manière consciente l'infini de Dieu et d'avancer éternellement dans l'infini de Dieu comme infinie conscience, donc l'homme possède l'aptitude à la sainteté.

Les Pères ont vu la sainteté humaine comme une ressemblance de l'homme à Dieu, grâce à la purification des passions et à la croissance dans les vertus, culminant dans un amour sans limites: "Il nous choisit en lui avant la fondation du monde pour que nous soyons saints et irréprochables sous son regard, dans l'amour." (Ep 1, 4)