Vocabulaire

déification n. f.

- du lat. deification: la participation des fidèles, par la foi, à la vie de Dieu. Dieu par Ses énergies incrées, resplendissant du Christ, inclut l'homme dans la vie divine, l'état de transfiguration de l'humanité, de "dépassement" de la nature humaine par le renouveau des possibilités données à la création par le Créateur. Dieu "nous a fait renaître pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus Christ d'entre les morts, pour un héritage qui ne se peut corrompre, ni souiller, ni flétrir; cet héritage vous est réservé dans les cieux, à vous que la puissance de Dieu garde par la foi pour le salut prêt à se révéler au moment de la fin." (1 P 1, 3-5) kénose n. f. - du grec kenosis, condition d'humilité, de "dépouillement"; c'est l'acte de l'obéissance du Christ qui s'est dépouillé (ekénosen) de Sa gloire en tant que Dieu. "Il s'est vidé" de sa condition divine tout en restant Dieu. Voilà ce que dit saint Paul: "Lui qui est de condition divine… s'est dépouillé, prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes, et reconnu à son aspect comme un homme, il s'est abaissé, devenant obéissant jusqu'à la mort, à la mort sur la croix". (Ph 2, 6-8) sainteté n. f. - du lat. sanctitas: le processus de transfiguration subjective des fidèles par la participation à la vie en Christ: "C'est par Lui que vous êtes dans le Christ Jésus, qui est devenu pour nous sagesse venant de Dieu, justice, sanctification et délivrance, afin comme dit l'Écriture, que celui qui s'enorgueillit, s'enorgueillisse dans le Seigneur". (1 Co 1, 30)

Les aspects de la sainteté:

- "accéder au sanctuaire par le corps de Jésus" (He 10, 19-20), c'est-à-dire la participation aux sacrements (Jn 6, 53);

- le sacrifice intérieur de l'homme pour son salut;

- le caractère prophétique, eschatologique (He 6, 5; 9, 11; 10, 1);

- la sainteté de l'Église, corps mystique du Christ (Ep 5, 26; He 11, 10; 1 Co 3, 17).