Mariana TUTESCU, L'Argumentation
Introduction à l'étude du discours

Page précédente l Sommaire l Auteur l Home l Page suivante

                  

  8. Tu vois, vois-tu, voyez-vous


                  Le verbe voir, dont la valeur grammaticale et le sémantisme éclatent, fit l'objet de plusieurs études, dont les plus intéressantes nous semblent être celles de J. CHOCHEYRAS [41] et de T. CRISTEA [42]. Le lecteur se rapportera avec profit à celles-ci; pour notre compte, nous esquisserons seulement quelques-unes des valeurs énonciatives de cette unité lexicale. Comme T. CRISTEA l'écrit: « le verbe voir ne sépare pas le sensible de l'intelligible, il ne disjoint pas, en langue, ces deux composantes de la connaissance subjective. Mais d'autres valeurs énonciatives s'articulent à la perception; tous les tours et détours discursifs que le locuteur imagine sont présents dans l'ensemble d'énoncés centrés sur ce verbe » (1986: 245 - 246) .

                    Le verbe voir éclate, grosso modo, en deux types: le 'perceptif' et le 'modalisant', ce dernier pouvant être un épistémique ou un aléthique.

                    Le perceptif apparaît dans des cas tels:

                    (65) Mettez vos lunettes pour mieux voir (le sens est 'concret', 'perceptif').

                    (66) Je vois que vous ne m'avez pas oublié (le sens est abstrait, voir y est l'équivalent de constater; c'est une valeur épistémique).

                    En tant que verbe épistémique, voir exprime différentes valeurs modales d'identification, d'évaluation, de certitude, d'indifférence, etc., valeurs qui peuvent être considérées comme une manifestation implicite de l'intention d'agir sur l'interlocuteur.

                    Comme modalisateur aléthique, voir vise à emporter l'adhésion de l'interlocuteur à ce qu'on dit ou à ce qu'on va dire. Soit cet exemple: (67)Le tremblement des mains s'atténua. Le visage prit une contenance presque décente.

                    - Je vous reconnais.

                    - C'est un crime, dit l'homme.

                    Anne Desbaredes mentit.

                    - Je vois... Je me le demandais, voyez-vous

                    (M. Duras, Moderato cantabile). HONORINE: - Si nous ne sommes pas d'accord, nous pourrons toujours nous expliquer. Il n'y a qu'une chose que je discuterai, c'est la communauté. Je veux la communauté.

                    PANISSE: - Pour ça on s'entendra toujours. Mais il me semble qu'il y a une erreur de votre part... Vous croyez peut-être que c'est vous que je veux ?

                    HONORINE: - Comment, si je crois ? Vous ne venez pas de me le dire ?

                    PANISSE: - Mais non, je ne vous ai jamais dit ça ! Vous n'êtes pas seule dans votre famille.

                    HONORINE, frappée d'une révélation subite: - C'est peut-être pas la petite ?

                    PANISSE: - Mais oui, c'est la petite, naturellement.

                    HONORINE: - La petite ? Allez, vaï, vous galéjez !

                    PANISSE: - Voyons, Norine! Vous ne pensez pas qu'à votre âge...

                    HONORINE, se lève furieuse: - Qué, mon âge ! Il y en a de plus jolis que vous qui me courent derrière ! Mon âge ! Et il faut s'entendre dire ça par un vieux polichinelle que les dents lui bougent !

                    PANISSE: - Voyons, ma belle, vous savez bien...

                    (M. Pagnol, Marius)

                    À remarquer, à propos de ce texte, l'existence d'autres connecteurs argumentativo-discursifs créés à partir d'un verbe à l'impératif tel dire. Dis / dites, écoute / écoutez, tiens / tenez articulent un énoncé sur une énonciation antérieure; ils délimitent une unité conversationnelle et sont des indices de la force interactive du langage.

Page précédente l Sommaire l Auteur l Home l Page suivante

© Universitatea din Bucuresti 2003. All rights reserved.
No part of this text may be reproduced in any form without written permission of the University of Bucharest, except for short quotations with the indication of the website address and the web page.
This book was first published by Editura Universitãţii din Bucureşti under
ISBN 973-575-248-4
Comments to: Mariana TUTESCU
Last update: February, 2005
Web design&Text editor: Monica CIUCIU